Dans n’importe quel domaine, il y a quelques idees qui sont essentielles pour comprendre tout le reste. La biologie n’a guere de sens sans evolution. La physique sans symetries et sans lois de conservation est deroutante. Toutes les mathematiques peuvent etre construites a partir d’ensembles.

L’auto-amelioration n’est generalement pas consideree comme un domaine intellectuel. Il s’agit principalement d’un assortiment de diverses suggestions de gourous et d’experts sur la facon dont vous devriez etre plus efficace, plus heureux ou plus sage. Ainsi, il peut sembler que l’auto-amelioration n’a pas vraiment d’idees fondamentales, juste des opinions.

Cependant, je pense qu’il y a des themes communs a l’art de mieux vivre. Ces idees sont omnipresentes, revenant encore et encore. Meme dans les ecrits des personnes qui s’y opposent, leur prevalence exige encore qu’elles soient reconnues.

Les idees de base

1. Habitudes

Presque toutes les formes d’auto-amelioration exigent d’abord que vous changiez votre comportement. A moins que l’amelioration que vous recherchez ne soit purement mentale, vous devrez d’abord faire quelque chose.

Les habitudes forment donc une idee centrale dans le changement de comportement. Etre capable de rendre certains comportements automatiques (ou du moins, plus automatiques) va enormement aider avec tout changement que vous pourriez vouloir faire. Pour etre en forme, vous devez avoir l’habitude de bien manger et de faire de l’exercice. Pour devenir riche, vous devez avoir l’habitude d’epargner et d’investir. Pour avoir des relations amoureuses, vous avez besoin de bonnes habitudes de communication.

Non seulement les habitudes sont essentielles a l’amelioration de soi, mais elles sont egalement l’un des aspects les mieux etudies de la psychologie. Nous avons d’innombrables etudes montrant comment l’impact de l’association, des recompenses, des punitions et des indices contextuels aura des impacts sur le comportement.

2. Etablissement d’objectifs

Comment pouvez-vous atteindre une destination si vous ne savez pas d’abord ce que c’est ? L’etablissement d’objectifs implique non seulement de decider ce que vous voulez, mais aussi de planifier comment vous devez y arriver. C’est un theme commun, meme si beaucoup de gens ne sont pas d’accord sur les aspects les plus importants.

L’etablissement d’objectifs a egalement ete etudie par la recherche psychologique et generalement juge utile. Cependant, il semble egalement clair que le simple fait d’avoir une idee de ce que vous voulez realiser n’est generalement pas suffisant (bien que cela puisse etre un debut necessaire). Ainsi, l’etablissement d’objectifs en soi doit etre associe a des plans, des systemes ou des habitudes pour reussir.

Une bonne heuristique pour l’etablissement d’objectifs est qu’ils doivent etre SMART (specifiques, mesurables, atteignables, pertinents et limites dans le temps). Les intentions de mise en ouvre, formulees comme des plans SI… ALORS… ont tendance a mieux fonctionner que de se concentrer uniquement sur un resultat en soi. Les erreurs de planification doivent egalement etre surveillees car de nombreux efforts de definition d’objectifs peuvent etre trop optimistes.

Certains considerent que les inconvenients de l’etablissement d’objectifs explicites l’emportent sur les avantages. Ces personnes plaident soit pour etre entierement axees sur les processus et ignorer les resultats, soit simplement nier la valeur de la reussite elle-meme en faveur de valeurs differentes.

3. Systemes

Les systemes sont des outils qui structurent votre comportement et vos decisions avec des regles formelles. Un systeme de productivite est un type de systeme – dans ce cas, il vise a vous aider a faire le travail en organisant les choses qui doivent etre faites et en vous disant quand les faire. D’autres systemes existent pour vous aider a prendre des decisions, gerer vos connaissances ou organiser votre approche de domaines specifiques de la vie.

Le contraire des systemes est une approche basee sur l’intuition ou informelle. Ce que les systemes encouragent souvent, c’est la creation de regles ou de lignes directrices explicites qui decourageront certaines tendances que vous aimeriez eviter. Getting Things Done , par exemple, est un celebre systeme de productivite base sur le fait d’eviter la tendance a oublier ce que vous devez faire.

Les systemes sont souvent construits a partir de concepts de gestion scientifique et de theorie organisationnelle, mais appliques a la vie personnelle. Ainsi, des concepts commerciaux tels que les procedures operationnelles standard, les revues trimestrielles et les indicateurs de performance cles sont reutilises en tant que concepts d’auto-amelioration.

Les systemes, comme la fixation d’objectifs, ont aussi des detracteurs. Les approches d’amelioration spontanees, intuitives, creatives ou emotionnelles peuvent etre supprimees dans un systeme trop rigide. Neanmoins, comprendre les systemes, meme si vous choisissez de les appliquer de maniere selective, est un concept de base qui merite d’etre connu.

4. Autoregulation emotionnelle

Une grande partie de l’amelioration de soi doit traiter de la gestion, de l’orientation ou de l’ecoute de nos emotions. En effet, ceux qui considerent le bonheur comme un etat emotionnel, au cour de notre existence, peuvent soutenir que toute amelioration personnelle vise en fin de compte a nous faire sentir mieux.

Au-dela d’etre une fin en soi, l’autoregulation emotionnelle a de nombreux objectifs instrumentaux importants. Surmonter les peurs et les angoisses represente une enorme partie de la litterature sur l’amelioration de soi. La motivation et la volonte se chevauchent ici egalement, meme s’il vaut mieux les considerer comme des concepts distincts des emotions ou des sentiments subjectifs.

La therapie cognitivo-comportementale considere les pensees, les sentiments et le comportement comme faisant tous partie d’un systeme interdependant. La facon dont vous pensez aux choses affecte ce que vous ressentez, ce qui affecte ce que vous faites. Ce que vous ressentez, a son tour, affecte vos pensees et vos actions. Les actions aussi, avec leurs consequences, peuvent avoir un impact sur les sentiments ulterieurs (la therapie d’exposition est un exemple clair de cette direction).

D’autres plaident en faveur de l’ecoute des emotions plutot que d’essayer de les gerer. De ce point de vue, les emotions sont des signaux importants pour vous informer de la signification des evenements, depassant souvent votre capacite a analyser les situations de maniere rationnelle. Le travail, l’ecole ou la relation dont vous vous sentez mal pourraient ne pas etre bons, meme si vous ne pouvez pas dire pourquoi.

5. Apprendre

L’apprentissage est un concept delicat ici car il y a en fait deux sens differents du mot. Le premier est synonyme d’ etudier . C’est quelque chose qui compte pour les etudiants, certes, mais ce n’est peut-etre pas quelque chose qui se sent au centre de votre vie si vous n’etes plus a l’ecole.

D’autre part, l’apprentissage est aussi un processus psychologique de base. Chaque fois que nous changeons d’experience, que nous nous ameliorons dans quelque chose ou que nous nous souvenons de quelque chose, nous apprenons.

Dans ce second sens, l’apprentissage est un concept central de l’auto-amelioration. Comme les habitudes, l’apprentissage a ete etudie dans des details incroyables, ce qui en fait une riche source d’informations axees sur la recherche sur l’amelioration de soi. Certains pourraient soutenir que l’apprentissage est au cour de la psychologie elle-meme.

J’ai passe plus de temps a ecrire sur ce concept de base qu’autre chose, en partie parce que j’ai l’impression qu’il a souvent ete neglige dans l’auto-amelioration, peut-etre parce que beaucoup de gens le confondent avec les etudes. L’apprentissage au premier sens, l’etude deliberee, est aussi un outil important simplement parce que c’est le moyen par lequel on peut mieux comprendre les autres outils, donc j’ai tendance a lui donner la priorite meme si d’autres auteurs ne le font pas.

6. Valeurs et signification

La plupart des concepts de base dont j’ai parle jusqu’a present sont instrumentaux, utiles pour atteindre un objectif. Cependant, un concept de base de l’auto-amelioration est une reflexion sur ces objectifs eux-memes.

Cela s’eloigne generalement de la psychologie et se rapproche davantage de la philosophie et de la religion. Ce que vous devriez valoriser dans la vie et comment vous tirez un sens des choses sont des questions profondes dont nous debattons depuis des millenaires. Meme l’auto-amelioration elle-meme est une perspective, une perspective pour laquelle certains experts s’opposent explicitement.

Ce probleme peut etre aborde a deux niveaux. La premiere consiste a trouver un systeme de sens ou de valeurs que vous souhaitez imiter consciemment. Cela pourrait etre le stoicisme, le bouddhisme, le christianisme ou une sorte d’humanisme seculier. Vous voudrez peut-etre inhiber consciemment certains de vos vices et ameliorer vos vertus. Vous pourriez decider que le bonheur est le sens de la vie ou que le but de nos vies transcende ce que nous ressentons sur le moment.

Le deuxieme niveau de ce systeme est d’enqueter sur le sens lui-meme. C’est un travail plus esoterique des philosophes, et peut-etre trop abstrait pour beaucoup de gens qui veulent simplement une reponse sur la facon dont la vie doit etre. Mais etant donne la pluralite de systemes qui se contredisent souvent, comprendre le sens et les valeurs elles-memes peut souvent aider a structurer votre decision de renforcer.

7. Pensees et croyances

Les pensees font reference aux choses que vous vous dites dans votre tete. Une grande partie du contenu mental n’est pas verbale, mais notre autorecit continu est une partie importante de notre qualite de vie et en tant qu’instrument pour accomplir des choses.

Ce que sont precisement les croyances (et si elles existent reellement) est moins precis. Certains classeraient une croyance comme une declaration propositionnelle dans votre tete, comme un peu de logique avec VRAI ou FAUX attache. D’autres verraient les croyances comme des declarations de probabilite (90 % VRAI ou 54 % FAUX). D’autres encore pourraient soutenir que les croyances n’existent pas vraiment dans notre tete, mais ne peuvent etre deduites que par notre comportement. En ce sens, nous agissons comme si nous avions des croyances, mais n’avons vraiment rien qui corresponde a des probabilites ou a des propositions dans notre esprit.

Quel que soit le format exact des pensees et des croyances, elles forment un concept de base dans l’amelioration de soi pour de multiples raisons.

La premiere est que les croyances et les pensees peuvent devenir des propheties auto-realisatrices. Beaucoup soutiennent que puisque vos pensees et vos croyances ont un impact causal sur votre comportement, et donc sur vos resultats, vous pouvez entrer dans des cycles de croyances auto-limitantes qui ne deviennent vraies que parce que vous y croyez.

Les pensees peuvent egalement creer des sentiments emotionnels, et nous pouvons donc vouloir controler nos pensees meme si nous ne nous soucions pas tellement de changer nos resultats externes. L’inquietante constante peut avoir une voix lancinante dans sa tete qui dit que son succes ne compte jamais.

L’importance des pensees et des croyances varie en fonction de la personne a qui vous demandez. Pour certains, les croyances ont des pouvoirs mystiques qui transcendent une version physiquement justifiable de la realite. Croire quelque chose, c’est, dans un certain sens, litteralement le rendre vrai. D’autres rejettent le surnaturel, mais soutiennent que les croyances contraignent encore fortement notre attention, rendant frequentes les propheties auto-realisatrices. A l’extreme oppose se trouvent ceux qui plaident pour un role principalement passif des croyances, enregistrant le monde mais ne modifiant pas beaucoup les resultats. Pour ces personnes, avoir de vraies croyances compte plus que croire des choses pour les rendre vraies. Peu importe ou vous vous situez dans ce spectre, le contenu de nos pensees et de nos croyances est au cour de l’amelioration de soi.

Previous articleNe nagez pas dans les eaux peu profondes
Next articleLe problème des conseils